L’épilation au laser

Le Docteur James Schinazi est titulaire du Diplôme Inter Universitaire Européen de Lasers Médicaux (Paris Descartes)

L’épilation LASER est un acte medical qui ne peut se pratiquer que par des médecins laséristes diplômés.

 

Pourquoi choisir le LASER pour l’épilation définitive ?

 

Le laser demeure la technique de référence en termes d’épilation définitive.

En effet, par définition, un Laser (Yag ou Alexandrite) émet une longueur d’onde qui va cibler de façon précise (unidirectionnelle contrairement à la lampe Flash) et sélective la mélanine (coloration foncée du poil).

Cette longueur d’onde va se convertir au contact du poil imprégné de mélanine  en chaleur, qui elle-même va conduire jusqu’à la base du poil.

Si le poil est en phase de croissance dans le cycle pilaire, c’est à dire encore inséré dans le bulbe pileux à sa racine, alors il n’y aura pas de repousse après la destruction du poil lors de la séance laser.

Schéma des phases de croissance du cheveu

Cependant, à la surface de la peau, tous les poils ne sont pas en “phase”, c’est à dire qu’ils suivent de façon indépendante et non synchronisée leur cycle pilaire.

Certains seront en phase de croissance, c’est à dire encore en cours de repousse, toujours inséré au bulbe, tandis que d’autres seront en phase de maturité, c’est à dire en fin de vie et déjà détaché de leur racine.

Dans ce dernier cas, les poils seront détruits, mais pas le bulbe pileux, donc la repousse sera effective au bout de quelques semaines au niveau de ces racines non détruites.

Par ailleurs,  sur une même zone de traitement, les poils ne sont pas implantés de manière homogène à la même profondeur.

 

cycle de vie du poil

 

Ceci explique bien la nécessité d’effectuer plusieurs séances d’épilation laser sur une même zone pour que celle-ci soit véritablement définitive.
Chaque poil se caractérise donc par :

  • sa couleur (teneur en mélanine)
  • son type, déterminé par sa profondeur et son épaisseur : « duvet » (fin et superficiel) / « intermédiaire » / « terminal » (épais et profond)
  • son stade de croissance dans le cycle pilaire (sur 5 à 18 mois en fonction des zones : « anagène » (pousse – croissance) / « catagène » (repos) / « télogène » (maturité – chute).

L’intérêt d’utiliser un Laser demeure dans la précision d’atteinte de la cible (mélanine et bulbe pilaire) sans endommager les structures avoisinantes de la peau.
Ainsi, puisque la mélanine est la cible des Laser et qu’elle est responsable de la coloration des poils, les poils blancs ne pourront pas être traités par épilation Laser (car dépourvus de mélanine).

Avec le développement considérable des technologies, nous disposons de Lasers permettant de traiter quasiment tous les phototypes de peau (notamment grâce aux Lasers Nd-Yag et Alexandrite).

 

Comment se préparer à une séance d’épilation Laser?

 

Si le poil et la mélanine sont les cibles des Lasers, il est évident qu’il ne faut pas s’épiler à la cire ou à la pince à épiler entre les séances de peur d’arracher le bulbe.

On recommande un rasage à la lame 48 à 72 heures avant la prochaine séance (ou même de couper les poils aux ciseaux sur des zones localisées du visage par exemple).

Un mois avant la séance, il faut éviter de bronzer au niveau de la zone à traiter car le bronzage stimule la mélanine de la peau et augmente considérablement les risques de brulures.

Par ailleurs, en cas de prise de certains médicaments (dit “photo sensibilisants”), il est important de le signaler au médecin lasériste avant de débuter la séance d’épilation Laser.

Le jour de l’épilation, il faut éviter l’application de déodorant ou encore de maquillage en regard des zones à traiter.

En cas de sensibilité au Laser, il pourra vous être prescrit une crème anesthésiante qu’il faudra appliquer une heure avant votre séance.

 

Comment se déroule l’intervention ?

 

Le médecin s’assure de la bonne indication et surtout de l’absence de contre-indication avant chaque séance d’épilation Laser (bronzage récent, grossesse, prise de médicaments photo sensibilisants).

Patient et médecin lasériste portent obligatoirement des lunettes de protection par mesure de sécurité.

La pièce à main du LASER est positionnée au contact de la peau du patient et émet une impulsion lumineuse (longueur d’onde).

Une sensation de picotement, de coup d’élastique ou de brûlure très brève est ressentie. L’effet recherché par le praticien est une atteinte des poils qui frisent et coagulent entrainant la formation d’œdème en petites plaques (transitoires, pendant quelques heures immédiatement après le traitement).

Très occasionnellement, peuvent se former des croutelles ou des petites cloques qui se résorbent rapidement avec un traitement adapté (pommade cicatrisante).

Des tâches brunes ou blanches peuvent également apparaitre mais demeurent transitoires (quelques semaines ou mois).

 

Quelle est la conduite à tenir après l’intervention ?

 

Il est recommandé après chaque séance d’épilation Laser d’appliquer une crème cicatrisante type Cicabio (Bioderma) ou Cicaplast (Laroche Posay), une à deux fois par jour pendant 3 à 5 jours afin d’apaiser la peau et diminuer les sensations parfois désagréables de prurit (démangeaisons) post Laser.

On évite de s’exposer au soleil dans les deux semaines qui suivent la séance sous peine de favoriser l’apparition de tâches d’hypo ou d’hyperpigmentation sur les zones traitées. Il convient d’appliquer une crème anti UV (indice SPF 50+) durant le mois suivant la séance d’épilation Laser.

Seuls le rasage à la lame et/ou l’application de crème dépilatoire sont autorisés entre chaque séance.

 

Combien de séances faut-il prévoir pour une épilation Laser définitive ?

 

Ce sont les poils en phase anagène (croissance) qui sont les plus sensibles au traitement par Laser car ils sont très riches en mélanine et plus superficiels.
N’étant pas tous en phase dans une même zone, il est donc nécessaire de répéter les séances.
La première séance permet généralement de mettre en phase tous les poils d’une même zone pour la séance suivante.
Toujours en fonction de la zone à traiter, les séances sont espacées de 4 à 8 semaines en moyenne, car les poils ne poussent pas à la même vitesse d’une zone à l’autre.

Le nombre total de séances dépend ainsi de :

  • la couleur de la peau,
  • de la zone traitée
  • et du type de Laser utilise (Alexandrite pour les peaux claires ou Yag pour les peaux foncées ou bronzées)

 

Il faudra donc entre 5 à 8 séances d’épilation Laser en moyenne pour traiter une zone. Parfois, il sera nécessaire de réaliser une séance d’entretien par an ou tous les 2 ans pour éviter une éventuelle repousse.

Mais après un traitement Laser, si une repousse survient, la qualité du poil aura forcément changé (poils plus fin et plus superficiel, avec repousse très lente).

 

Combien coûte une séance d’épilation au laser ?

Le tarif d’une séance dépend du type de prestation.

  • Maillot Simple (MS) / Echancré (ME) / Intégral (MI) : 60 / 75 / 95€
  • Aisselles (A) : 70€
  • Avant Bras (AB) / Bras (B) : 90 / 90€
  • Cuisses (C) : 190€
  • Demi-jambes (DJ) : 150€
  • Jambes complètes (JC) : 310€
  • Lèvre supérieure (LS) / Menton (M) : 35 / 35€
  • Forfait A+DJ+MS/ME/MI : 240 / 255 / 275€
  • Forfait A+DJ+MS/ME/MI : 360 / 375 / 395€
  • Forfait AB+B : 155€