De quoi sont faites les crèmes anti-âge ?

Les soins et crèmes anti âge

 

Les soins anti-âge sont capables de ralentir et même parfois de corriger visiblement le vieillissement cutané grâce aux différents « actifs » présents dans leurs formules.

Ces actifs sont des molécules travaillées par les laboratoires pour devenir « opérantes » au niveau de la peau.

 

 

 

  • QU’EST CE QU’UN ACTIF ?

Un principe actif est par définition la partie active d’un produit cosmétique.

Cette substance, qui peut être d’origine naturelle ou chimique, est très concentrée donc introduite en faible quantité dans le cosmétique.

C’est le principe actif qui donne la propriété et détermine l’action des différents produits utilisés dans l’anti-âge.

 

  • COMMENT AGIT UN ACTIF ?

Les actifs anti-âge ont pour finalité de préserver la jeunesse de la peau et d’en corriger les défauts. S’ils ont tous une action anti oxydante et/ou hydratante, tout dépend ensuite de ce que l’on souhaite corriger: affaissement, relâchement, comblement des rides, atténuation des tâches

Dans tous les cas, le rôle d’un actif est de réactiver les mécanismes altérés par l’âge , comme la synthèse du collagène par exemple, et de protéger.

Ces molécules sont donc en quelque sorte des messagers capables d’ordonner à l’épiderme de réagir de telle ou telle façon en fonction du problème à corriger.

 

  • LA VITAMINE A OU ACIDE RETINOIQUE 

 

La vitamine A acide ou acide rétinoïque est l’agent anti-âge par excellence. Il a d’abord été utilisé chez les jeunes pour le traitement de l’acné, jusqu’à ce que l’on se rende compte de ses effets sur la texture de la peau, son aspect, son épaisseur et son élasticité.

En effet, l’acide rétinoïque agit sur les 4 signes du vieillissement cutané photo-induit:

– la sécheresse,

– la perte d’élasticité,

– l’affinement de la peau,

– les rides.

Mais si l’acide rétinoïque est bien toléré sur une peau épaisse et grasse, il l’est moins sur un peau mature, plus fine et sèche.

L’acide rétinoïque ne peut être prescrit que par le corps médical.

C’est pourquoi les crèmes antirides et anti-age contiennent des substances moins irritantes comme le rétinaldéhyde ou le rétinol .

 

  • LE RETINOL

 

Il s’agit de la vitamine A qui est issue du carotène.  Pour être actif, le rétinol se transforme dans la peau en rétinaldéhyde puis en acide rétonoïque (forme active).

Sa propriété majeure est de stimuler la production de collagène. Mais, pour obtenir cet effet bénéfique, la concentration de rétinol doit être importante, ce qui peut causer des irritations sur les peaux fines et sèches.

Dans les cosmétiques les concentrations de rétinol sont donc très faibles afin d’éviter ces effets irritants..

 

  • LE RETINALDEHYDE

 

Le rétinadéhyde est le précurseur direct de l’acide rétinoïque dans la peau  et présente de ce fait des activités comparables avec un atout non négligeable: il est moins irritant et donc mieux toléré.

Il permet entre autre de lutter contre le vieillissement cutané photo-induit et contre les rides. Il redonne de l’épaisseur à la peau et améliore son élasticité (stimulation de la synthèse de collagène.

Il est donc idéal pour les peaux fines ayant tendance à plisser.

 

  • L’ACIDE HYALURONIQUE

 

L’acide hyaluronique est un sucre, plus précisément, un polymère de disaccharides. Naturellement présent dans l’organisme, il permet de maintenir le taux d’hydratation de l’épiderme. Sa structure tridimensionnelle apporte de la tonicité à la peau et de l’élasticité.  Il est important de noter que toutes les crèmes comportant de l’acide hyaluronique ne se valent pas. Ce qui change et qui confère des propriétés différentes à ces crèmes enrichies en acide hyaluronique est la forme des molécules utilisées.  En effet, en fonction du poids moléculaire de l’acide hyaluronique, les effets seront différents:

– un acide hyaluronique de haut poids moléculaire (grosse molécule) aura une action à la surface de la peau (car trop épais pour passer les barrières cutanées).

– un acide hyaluronique de bas poids moléculaire (petite molécule) traversera plus facilement les couches de l’épiderme et permettra une meilleure hydratation en profondeur.

 

  • LES AHA (alpha-hydroxyacides)

 

Les AHA sont des acides de fruits. Ce sont en quelque sorte des « nettoyeurs de surface » qui permettent d’exfolier les couches superficielles de l’épiderme et de changer un teint brouillé en un teint lisse, homogène et plus lumineux.

Il suffit de quelques jours d’applications pour déclencher l’évacuation des cellules mortes. Plus la durée du traitement est longue, moins l’effet gommant agit, et plus l’effet rajeunissant augmente.

Les AHA gomment et hydratent l’épiderme, qui s’affine en surface.

Les deux AHA les plus souvent présents dans les soins sont:

l’acide glycolique: c’est le plus puissant des AHA pour traiter efficacement les fines ridules. Il agit en coupant les ponts qui unissent les cellules entre elles afin de favoriser leur renouvellement. Les indications phares sont les peaux dites « à problème », avec des points noirs, le teint terne et / ou des lésions d’acné.

L’acide glycolique est extrait de la canne à sucre. Du fait que ses molécules sont très fines, son action sera également en profondeur. Après la phase de nettoyage des cellules mortes, une nouvelle couche de peau plus saine va se former.

La texture de la peau sera plus lisse, lumineuse et douce. L’effet « bonne mine »sera potentialisé par l’association en cabinet médical avec des peelings riches en acide glycolique (50 à 70 %). IL faudra néanmoins être précautionneux avec le soleil car ce type d’AHA peut rendre la peau vulnérable avec les rayon UV.

la vitamine C: ou acide ascorbique, c’est l’antioxydant par excellence et le plus abondant dans l’organisme. La vitamine C est nécessaire pour réparer les lésions causées par les radicaux libres qui accélèrent le processus de vieillissement.

Elle est aussi utile pour la synthèse du collagène qui a tendance à diminuer fortement avec l’âge.

Une application quotidienne de vitamine C en topique permet de renforcer considérablement sa disponibilité pour la production de collagène.

Il faut noter que les niveaux de vitamine C sont profondément abaissés chez les personnes qui s’exposent régulièrement au soleil.

La vitamine C est donc antiradicalaire, antioxydante, antifatigue, cicatrisante et activateur de collagène. Elle illumine le grain de la peau et la dynamise. Elle détoxifie les tissus et régule l’activité des mélanocytes.

 

 

  • LE RESVERATROL

 

Le resvératrol est un polyphénol de la classe des stilbènes présents  dans certains fruits, notamment au coeur de la vigne. C’est devenu l’un des ingrédients incontournables dans la lutte contre le vieillissement cutané. Son action est antioxydante essentiellement. Il est capable de protéger la peau contre les changements sur le plan moléculaire mais aussi contre les dommages liés aux rayons ultra-violets. Il restaure l’élasticité et la fermeté de la peau via ses effets directs sur les fibroblastes, chargés du renouvellement du collagène et de l’élastine. D’autre part, le resvératrol possède des propriétés anti inflammatoires qui agissent sur les troubles pigmentaires.

 

 

source: Magazine #1 Beauty perfect édition médicale

2 réponses à “De quoi sont faites les crèmes anti-âge ?”

  1. kelly dit :

    Bonjour docteur,

    En gros quelle crème anti-age nous conseilleriez-vous a appliquer 2 fois par jours ou bien le mieux est-ce de ce faire prescrire une crème a la vitamine A dont vous nous parlez dans cette rubrique?

    Merci.

    • James Schinazi dit :

      Bonjour,
      C’est plutot au cas par cas après examen de votre peau.. et c’est fonction aussi des saisons..et de l’exposition solaire.
      Je reste à votre disposition.
      bien a vous
      Dr James Schinazi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.