Acide hyaluronique

Qu’est ce que l’acide Hyaluronique ?

 

L’acide hyaluronique est une substance que notre organisme fabrique de façon naturelle. Il s’agit d’un sucre dont la synthèse diminue inexorablement avec le temps.

Ce polysaccharide est l’agent majeur d’hydratation de la peau grâce à son hydrophilie. Il est dégradé par le système enzymatique intracellulaire (hyaluronidases) et les radicaux libres.

L’hydratation de la peau est donc dépendante de l’équilibre entre la synthèse d’acide hyaluronique (qui attire l’eau) et l’action des hyaluronidases endogènes (qui consomme l’acide hyaluronique).

Au cours du vieillissement, cette balance se modifie en faveur des hyaluronidases, avec de surcroit, une diminution de la qualité de l’acide hyaluronique fabriqué.

Il en résulte, de façon plus ou moins marquée, un dessèchement cutané, une atrophie dermique (peau qui s’affine), un ralentissement de la cicatrisation des plaies, et une plus grand risque d’apparition de vergetures.

Chez la femme, à partir de la ménopause, la chute des hormones (progestérone et oestrogènes principalement) induit une diminution plus importante que chez l’homme de la synthèse d’acide hyaluronique au niveau du derme.

 

Propriétés de l’acide Hyaluronique

 

L’acide hyaluronique possède de nombreuses propriétés parmi lesquelles on distingue :

  • une hydrophilie considérable : en effet, une molécule d’acide hyaluronique peut attirer jusqu’à 1000 molécules d’eau. Il en résulte un fort pouvoir hydratant, comblant et volumateur naturel.
  • une viscosité et une élasticité remarquables
  • une activité anti-oxydante par piégeage dans la molécule d’acide hyaluronique des radicaux libres, conférant une activité ralentissant le vieillissement cutané
  • un rôle de barrière contre les agressions virales et bactériennes.

 

L’Acide Hyaluronique et la Médecine Esthétique

 

La Médecine Esthétique actuelle en France se doit d’être avant tout sécuritaire. L’acide hyaluronique demeure donc le dispositif médical par excellence car totalement résorbable et biodégradable dans le temps.

Ces « fillers » sont conçus pour durer plus longtemps que l’acide hyaluronique endogène (fabriqué par notre organisme) notamment grâce au processus de réticulation des molécules lors de leurs fabrications.

 

Les indications pour un résultat optimal 

 

La tenue moyenne de ces injectables est variable en fonction des produits utilisés, des zones injectées et des indications :

 

  • Pour l’hydration de la peau

    (Skinbooster, mésolift) : l’acide hyaluronique est alors faiblement réticulé, les molécules sont petites et ont un très fort pouvoir hydrophile. La tenue moyenne est de 3 à 6 mois.
    Les indications principales sont le fripé ou plissé des joues, les rides péri-buccales (« code barre ») et la perte de tonicité du visage.
    Les injections sont pratiquées sans douleur en superficiel sans pour autant que le produit soit visible à l’œil nu. L’effet « bonne mine » naturel est quasi instantané.

  • Pour le comblement des rides

    L’acide hyaluronique utilisé est spécialement fabriqué et configuré pour combler des ridules, rides profondes ou des creux. La tenue moyenne de ces fillers est plus longue, généralement autour de 9 mois à 1 an.
    Les indications principales sont les injections des sillons nasogéniens, des plis d’amertume, des lèvres , de la vallée des larmes et des cernes.
    La zone des cernes est particulière car le produit utilisé reste toujours l’acide hyaluronique mais cette fois ci synthétisé et configuré de façon à réduire au maximum l’hydrophilie afin de ne pas favoriser l’apparition de poches autour des yeux. Par ailleurs, cette zone du visage est très pauvre en hyaluronidase endogène ; il en résulte une tenue moyenne plus longue dans le temps, de l’ordre d’une à parfois deux années.

  • Pour la restauration des volumes

    L’acide hyaluronique dit volumateur est essentiellement composé de grosses molécules permettant de mieux projeter et de façon naturelle les structures profondes qui se sont affaissées avec le temps.
    Les indications principales sont les pommettes, la vallée des larmes, le menton, les joues, et les tempes. La tenue moyenne est de 12 à 18 mois parfois plus si l’hygiène de vie est bonne (pas de tabac, pas d’exposition solaire ou aux UV, bonne hydratation..).

Quel qu’en soit l’indication, les résultats sont visibles immédiatement après les injections d’acide hyaluronique et s’améliorent dans le mois qui suit d’environ 30 % (par l’appel d’eau et l’hydratation au niveau de la zones traitée).

 

Contre-indications

 

Avant toute injection d’acide hyaluronique, votre praticien devra écarter toute contre indication à ce type de soins à savoir :

  • affection locale dans la zone destinée à être injectée (plaie en cours de cicatrisation, herpès..)
  • antécédent d’injection(s) ancienne(s) d’un produit de comblement non résorbable (Aquamid, silicone..) au niveau de la zone à traiter
  • antécédent de maladie auto-immune (maladie de Basedow, Hashimoto, Lupus, Sclérodermie, Spondylarthrite ankylosante, Polyarthrite Rhumatoïde..)

Ces principales contre-indications temporaires ou définitives seront évaluées au cas par cas lors de la première consultation avec votre médecin esthétique qui procèdera à un examen médical de votre peau après avoir pris connaissance des éventuels antécédents médicaux et chirurgicaux.

Les commentaires sont fermés.