Médecine Esthétique

Quels types de résultats recherchez vous en Médecine Esthétique ?

Rajeunissement du visage et effet « reposé » naturel

  • La Toxine Botulique :

 

toxine botulique ou botox - docteur james schinazi  medecine esthétiqueCouramment appelé « Botox », la toxine botulique peut être employée afin de corriger de manière transitoire (de quatre à six mois), les rides du haut du visage (essentiellement), ouvrir le regard et donner un air moins fatigué au patient sans pour autant figer totalement ses expressions.

 

  • L’Acide Hyaluronique :

acide hyaluronique medecine esthétique schinaziL’ Acide Hyaluronique peut être utilisé pour hydrater le visage dans sa globalité à l’aide de molécules naturelles injectées superficiellement sur des zones « fripées » et affaiblies par le temps et / ou l’exposition solaire (mésolift). 

L’Acide Hyaluronique permet aussi de combler les rides et certains plis disgracieux afin de redonner une harmonie au visage (sillons, rides, ridules, cernes, joues, tempes…). 

Enfin, pour donner du volume à des lèvres fines, peu charnues, ou encore à des pommettes effacées, là encore, l’acide hyaluronique peut être utilisé.

  • L’Hydroxyapatite de calcium (Radiesse ®) :

Radiesse - hydroxy apatite de calcium - docteur james schinazi

Radiesse peut être employé pour redessiner l’ovale du visage et effacer des bajoues modérées, mais aussi pour remodeler un nez creux ou bossu, ou encore pour restaurer des volumes (joues, pommettes, tempes).

  • Les peelings superficiels à moyen (glycoliques, TCA…):

peeling chimique médical

Ils permettent d’homogénéiser le teint, d’affiner le grain de peau, d’estomper les ridules, et de donner un « coup d’éclat » en lissant la peau.

Quand ils sont plus « appuyés », moins superficiels, ils permettent d’estomper voire effacer les tâches pigmentaires (lentigo, tâches séniles, ou post inflammatoires)

 

  • Le Mésolift :

polyvitamines bio revitalisation visage mésolift mésothérapie

La mésothérapie à base de poly-vitamines ou Mésolift permet d’hydrater le visage et de ralentir le vieillissement cutané par effet antioxydant. Cette méthode peut être étendue au cou, décolleté, et aux mains.

 

Rajeunissement des mains

  • L’Acide hyaluronique :

L’acide hyaluronique demeure le principal dispositif médical résorbable permettant de rajeunir l’aspect des mains qui ont tendance à se plisser avec le temps et donner à la peau affinée un aspect quasi translucide. Après injection, les mains sont moins fripées, la peau plus tonique et le tissu sous cutané (tendons et veines) devient beaucoup moins visible.

 

  • Les peelings :

Les peelings superficiels à moyens dépigmentant et certains Lasers permettent de traiter les tâches séniles en une à plusieurs séances.

 

  • La lumière pulsée :

La lumière pulsée ainsi que certains Lasers permettent de traiter plus rapidement certaines tâches superficielles.

Par un procédé de photoréjuvénation, la peau peut devenir plus lisse après plusieurs séances.

Lutte contre la chute de cheveux

 

traitement mésothérapie cuir chevelu

La mésothérapie peut être employée selon différents protocoles afin de stopper la chute de cheveux, mais aussi pour renforcer le cuir chevelu, le rendre moins « gras » et favoriser la repousse.

Plus elle est réalisée précocement, plus les résultats sont bons.
Ce type de traitement est indiqué essentiellement chez l’homme qui commence à perdre ses cheveux (calvitie débutante), mais aussi chez la femme après un accouchement afin de lutter contre la chute et renforcer le cuir chevelu.

 

Traitement de la pilosité

 

laser cynosure epilation définitive tout phototype docteur schinazi james paris 16

 

Les poils peuvent être traités sur la plupart des zones du corps par des séances d’épilation Laser répétées, espacées d’environ 4 à 6 semaines (en fonction de la zone).
Dans certains cas, le laser est inefficace et des traitements adaptés seront proposés (lampe flash ou encore épilation électrique).

Quelque soit le type de traitement, celui-ci sera doit être pratiqué par un médecin diplômé et expérimenté afin d’éviter d’éventuels effets indésirables (brûlures, dépigmentation…)

 

 

Traitement de la silhouette

 

silhouette

Le docteur Schinazi propose un traitement local par mésothérapie à visée drainante par stimulation du système veino-lymphatique.
De façon localisée, on observe une amélioration de l’état cutané avec nette diminution voire disparition de l’effet « peau d’orange ».
Une perte en centimètres peut aussi être observée si les règles hygiéno-diététiques prescrites lors de la consultation nutrition sont bien respectées de façon concomitante.

 

Traitement de la transpiration excessive

 

hyperhidrose ou transpiration excessive des aisselles

La transpiration excessive ou hypersudation appelée encore hyperhidrose peut être localisée au niveau des aisselles, des paumes des mains et plante des pieds.
Ce trouble peut être la source d’une profonde gêne sociale.

Un traitement suspensif par des injections de toxine botulique (ou Botox) au niveau des zones concernées permettra de stopper la transpiration pour une durée moyenne de 6 mois.

Les dispositifs médicaux employés par le Docteur James Schinazi

Techniques d’injections

Le docteur Schinazi est titulaire du Diplôme Universitaire de Techniques d’Injections et Comblements (Paris XII). Par conséquent, sa formation aux techniques d’injections des produits de médecine esthétique quels qu’ils soient, demeure parmi les meilleures et les plus respectueuses des tissus cutanés et sous-cutanés.
Les résultats obtenus sans douleur sont naturels, précis, harmonieux et les suites sont la plupart du temps simples et sans éviction sociale (possibilité de retourner travailler immédiatement après les injections).

Le docteur Schinazi est familier avec les deux grands types d’injections :

  • l’aiguille : qui permet de traiter certaines rides très superficielles de façon très précise, en encore de dessiner un contour de lèvres plus facilement qu’avec une canule. Le principal risque de l’injection à l’aiguille est l’apparition d’un hématome induit par la perforation (sans risque) d’un micro vaisseau.​​​

 

  • la canule : qui permet de traiter des sillons, des creux, des pertes de volumes de façon plus douce qu’avec l’aiguille. En effet, à l’aide d’un petit trou fait à l’aiguille au niveau de la zone à traiter, on insère une longue canule, non tranchante, à bord mousse, qui va permettre de déposer le produit de façon homogène et non douloureuse. Cette technique diminue les risques d’hématome et permet de beaucoup moins piquer les patients, ce qui semble très appréciable…

Dispositifs médicaux

Votre praticien n’utilise que des dispositifs médicaux résorbables, beaucoup plus sécuritaires que des dispositifs médicaux non résorbables.

Les principaux dispositifs médicaux employés sont :

  • La Toxine Botulique (« Botox ») :

toxine botulique - botox james schinazi medecin esthétique parisIssue de la culture d’une bactérie, le Clostridium botulinum, elle est utilisée depuis plus de 20 ans en ophtalmologie et en neurologie.
Son utilisation en médecine esthétique se fait pour le traitement de certaines rides de la face et pour l’hypersudation (transpiration excessive).
Son action diminue la contraction des muscles en agissant au niveau de la jonction entre le nerf et le muscle (relaxation musculaire). Cette action n’est que temporaire, et dure en moyenne 4 à 6 mois (ce qui constitue un gage de sécurité).
La connaissance précise de l’anatomie des muscles du visage est donc indispensable. Seuls des médecins expérimentés doivent utiliser la toxine botulique dans ses indications esthétiques.
La FDA (Food and Drug Administration) aux Etats Unis a validé depuis de nombreuses années son utilisation contre les signes du vieillissement du visage.
En France, son utilisation est très encadrée et les autorités administratives chargées du contrôle des médicaments ont délivré une autorisation de mise sur le marché (A.M.M.) dans un but esthétique à la toxine botulique sous les noms de VISTABEL, AZZALURE et BOCOUTURE.
Cette autorisation concerne l’utilisation esthétique pour le traitement des rides de la glabelle (rides inter-sourcilières ou « rides du lion ») sous certaines conditions de compétence des praticiens et de modalités d’utilisation. En dehors de ce site anatomique, les injections sont alors réalisées « hors A.M.M ».

Il s’agit de la substance la plus utilisée dans le monde en termes de médecine esthétique.

Toutes les rides ne peuvent pas être traitées par la toxine botulique.
Il s’agit des rides essentiellement « dynamiques » qui seront le plus efficacement estompées, voire effacées (du fait de l’action directe du Botox sur les muscles sous cutanés). Ces rides concernent les rides d’expression du visage comme celles de la patte d’oie (coin des yeux), du lion (entre les sourcils) et les rides frontales (horizontales essentiellement).

Pour des rides « statiques », visibles au repos, dues essentiellement à une peau qui s’affine avec le temps, et qui devient marquée et de plus en plus creusée, l’acide hyaluronique sera proposé de façon complémentaire.
Enfin, il est important de noter que les effets de la toxine botulique en médecine esthétique débuteront à partir du 3ème jour suivant les injections, pour être optimum au 12-15ème jour, pour une durée moyenne de 4 à 6 mois.

  • L’Acide Hyaluronique:

Acide hyaluronique docteur james schinazi medecin esthétique paris 16Il s’agit d’une substance que notre organisme fabrique de façon naturelle, mais dont la synthèse diminue avec le temps. La durée de vie de ce polysaccharide est très brève dans les tissus. Il est dégradé par le système enzymatique intracéllulaire (hyluronidases) et les radicaux libres.

Au cours du viellissement, la diminution de la quantité et une modification de la nature de l’acide hyaluronique induit une détérioration de la qualité des tissus et du processus de réparation.
Il en résulte de façon plus moins marquée, un dessèchement cutané, une atrophie dermique, un ralentissement de la cicatrisation des plaies et un plus fort risque d’apparition de vergetures.
En outre, à partir de la ménopause, la chute des hormones telles que la progestérone et les oestrogènes induit une diminution importante de la synthèse de l’acide hyaluronique au niveau du derme.
L’acide hyaluronique possède de nombreuses propriétés, parmi lesquelles:
– une hydrophilie considérable: 1 molecule d’acide hyaluronique peut attirer jusqu’à 1000 molecules d’eau. Il en resulte un fort pouvoir hydratant, comblant et volumateur naturel.
– une viscosité et une élasticité remarquables
– une activité anti-oxydante par piégeage dans la molécule d’acide hyaluronique des radicaux libres, conférant une activité ralentissant le vieillissement cutané
– un rôle de barrière contre les agréssions virales et bactériennes

Les produits utilisés en médecine esthétique à base d’acide hyaluronique sont conçus pour durer beaucoup longtemps (notamment grâce à la réticulation des molecules) que l’acide hyaluronique que nous fabriquons naturellement. Ils restent néanmoins biodégradables et totalement résorbables. Leurs durées de vie varie en fonction des produits utilisés et des zones à injecter, de l’ordre de 3 à 18 mois en moyenne.

  • L’Hydroxyapatite de calcium (Radiesse®) :

 

Radiesse - hydroxy apatite de calcium - docteur james schinazi

​Il s’agit d’un produit de comblement lentement résorbable fabriqué et commercialisé par les laboratoires Merz.

Les deux grandes indications d’utilisation de ce produit sont:
– le traitement de l’ovale du visage (bajoues, contours irréguliers..)
– la restauration de volumes (pommettes, joues, tempes, menton..)

La durée de vie moyenne de cette molecule une fois injectée est de 12 à 18 mois.

Les commentaires sont fermés.